Nous y voici! Quelques jours après avoir franchit la ligne d’arrivée de ce triathlon M de Marseille, le temps de récupérer et aussi de bien réaliser ce qui c’est passé… Et je me décide enfin à publier ce compte rendu!

Après plusieurs mois indécis à me demander si le triathlon était fait pour moi, si j’en étais capable ou non, je me suis décidé en fin d’année dernière, en 2014, de me lancer dedans.

A cette époque un rêve presque inaccessible me trottait dans la tête, finir le triathlon de Marseille. Sans vraiment savoir ce qu’il fallait faire, les distances à parcourir, rien que le label « Ironman » qu’il porte me fait déjà tant rêver…

Alors décision prise en ce début janvier 2015, je ferai ce triathlon M de Marseille! Les distances à parcourir sont 1,5km de natation puis 40km de vélo et on finit par 10km de course à pied!
Sortie natation 2
Bon à ce moment l’objectif c’est surtout de finir! Dans ma maigre vie de triathlète il y a six mois je ne savais à peine nager, et je n’étais jamais monté sur un vélo de triathlon avec ces fameux prolongateurs pour aller plus vite! 🙂

Mais quand la motivation est là et bien on s’entraîne dur! Ce que je fais semaine après semaine pour réaliser mon objectif.

A quelques jours du départ je me fixe de pouvoir finir cet Ironman de Marseille en moins de 2h30 avec comme chrono individuel de 30 minutes en natation, 1h15 pour le vélo et 45 minutes pour la course à pied.
Réveil
Nous voilà donc le jour J, et je crois que le plus difficile pour moi est de me lever à 4h du matin! Enfin! Un café, un gâteau, une banane, je remplis les bidons de boisson ISO et je prend mon vélo direction le parc à vélo!

Encore une fois l’avantage de jouer à domicile c’est d’avoir le parc à vélo à 15 minutes de la maison!

Une fois au parc, les yeux ont encore du mal à s’ouvrir mais les oreilles fonctionnent bien et entendent le message miraculeux du speaker qui annonce un eau agitée mais à 23,4 degrés, donc le port de la combinaison est autorisée! Ouf!
Parc vélo
Le temps de me préparer, puis de m’échauffer, et je me dirige parmi les premiers dans mon sas de départ qui partira à 7h10, soit 10 minutes après le départ de la première vague des coureurs pro.
Préparation
La partie natation se déroule en 3 bords, le premier se passe très bien et ça va très vite! Le second et le troisième je me retrouve avec le soleil dans les yeux, pas très pratique car je ne vois même plus les bouées où je dois me rendre! Je nage donc avec un groupe de mon niveau et nous suivons les indications des surveillants sur leurs paddles.
Sortie natation 1
Au bout d’une vingtaine de minutes j’aperçois enfin l’arche d’arrivée, que je franchis en 25 minutes et 26 secondes. Pas mal! J’ai presque 5 minutes d’avance sur les chronos que je m’étais fixé!
Transition 1 Ironman Marseille
Je rentre donc en T1 confiant et sereint pour la suite. Le temps de prendre le vélo et de filer vers la montée de la Gineste… Je me rend rapidement compte que la ceinture cardio est dans le noir et qu’elle ne me remonte aucune info! Tout en roulant je déconnecte le module de la ceinture puis le reconnecte, et hop tout fonctionne!

La montée de la Gineste est vraiment magnifique… Pour son paysage, mais pas pour les jambes! Grosso modo sur les 20km de montée j’enchaîne 600m de D+ et ça donne vraiment mal aux jambes! A un moment mon mollet droit est pas loin de crampes, heureusement je porte des manchons de compression et je m’hydrate beaucoup pour éviter le pire.
Vélo Gineste Ironman
Une fois arrivée en haut, c’est comme un grand moment de libération, à ce moment je sais que le plus dur est fait, je file en direction de la ville de Cassis, c’est uniquement de la descente ou du plat… Avant de faire demi-tour pour revenir au point de départ.

A partir de ce moment là les vitesses sont plus agréables, avec une pointe à presque 70km/h ça va très vite et ça attaque fort dans la descente! Un vrai moment de bonheur!!! 🙂

En à peine 15 minutes je passe du haut de la Gineste au parc à vélo et je découvre mon chrono de 1h13 pour faire ces 40 kilomètres avec 600D+! Deuxième chrono atteint! Wow!!! A ce moment là je commence à prendre conscience des choses.
Running Ironman Marseille
La partie running se passe en 2 boucles de 5 kilomètres. Les 5 premiers kilomètres de course à pied sont un peu difficile avec un point de côté qui n’est jamais très loin, mais encore une fois dans l’euphorie des chronos, de l’événement tant attendu, et du parcours magnifique sur la Corniche de Marseille… Les jambes tournent et passe les kilomètres les uns après les autres et tous en dessous des 4 minutes 30 secondes!

A l’attaque du second et dernier tour je jette un rapide coup d’œil à mon chrono totale qui m’indique un tout petit peu plus de 2h! Dans ma tête le calcul ne fait qu’un tour et même en courant ces 5 derniers kilomètres en 25 minutes je serai toujours en dessous de mon objectif des 2h30!
Finishline Ironman Marseille 1
C’est aussi à ce moment que je vois ma petite famille sur le côté de la route pour m’encourager… Et m’envoler vers la finishline en courant à un rythme de 4’15 puis 4’03 les derniers kilomètres!
Finishline Ironman Marseille 2
Enfin le moment de délivrance, celui où je rentre sur la finishline, le tapis est déroulé, je n’ai aucune idée de combien de personnes sont passées dessus avant moi mais qu’importe! Je finis ici même mon triathlon M de Marseille en remplissant mon objectif puisque je boucle ces 10km de course à pied en 41 minutes et 22 secondes pour un chrono total de 2h21 et 49 secondes! Côté position je suis 107è sur les 1150 participants annoncés.
Chrono final Ironman Marseille
Très heureux de ce super chrono je ne le réalise pas encore tout à fait, ce qui paraissait improbable il y a encore un an, et bien aujourd’hui je l’ai fait! Maintenant même si je suis pleinement satisfait de cette course et de ce chrono, il me reste encore beaucoup à faire pour atteindre mon grand rêve de boucler un Ironman full distance de 3,8km de natation, puis 180 km de vélo et 42 km de course à pied pour finir…

Un grand merci à toute l’équipe d’organisation et aux bénévoles de ce triathlon de Marseille, aux nageurs sauveteurs, aux arbitres, à FitSip pour l’hydratation main libre pendant la course à pied, et à Culture Vélo Aubagne pour la super préparation du vélo pour débouler à fond dans la Gineste!