Dernier triathlon de l’année! Après avoir démarré ma saison triathlètique en Janvier dernier à Dubai, c’est 9 mois plus tard que j’avais décidé de mettre un terme à ma saison 2017 sur le magnifique triathlon L de Bandol.

Réputé pour des parcours magnifiques, à la lecture des profils je me doutais bien que ce triathlon n’allait pas être rapide, et donc encore moins facile…

Nous voici donc ce dimanche 15 Octobre à 5h du matin et le réveil sonne. C’est dur. Douche, petit déjeuner, vérification des affaires et une heure plus tard me voilà le cul dans la voiture direction la belle petite ville de Bandol.

A 7h prise du dossard puis préparation du matériel. Je retrouve ma Team XTriathlon pour échanger et bien sur discuter triathlon.

Il est 8h et je m’isole pour démarrer l’échauffement puis me rendre sur la ligne de départ à 8h20 et effectuer quelques longueurs dans la mer. L’eau est à une température agréable, et d’une clarté impressionnante.

A 8h30 le départ est donné! Comme d’habitude je pars assez vite pour me caler rapidement dans un petit groupe de tête.

Premier passage de bouée au bout de 300m et Vincent mon collègue du team est juste à côté de moi! Nous resterons ensemble pendant toute la partie natation.

Cette partie aquatique se déroule très bien et je sens que ça tourne bien. En effet à la sortie de l’eau je vois 2100m parcourus, avec une allure moyenne de 1’27/100m… mon meilleur chrono sur la distance! Au parc à vélo mon père m’annonce que je suis 23è. Encourageant pour la suite, j’enfourche mon vélo avec motivation!

Cela fut de courte durée. Arrivée au pied de la grosse difficulté du parcours « la côte du Beausset » (300 de D+ sur 13km) je commence à ne plus sentir mes jambes, ou plutôt je souffre des quadris! Et cette bosse est à faire deux fois…

Le parcours vélo fait 97km et pour la première fois en course, j’ai trouvé le temps long! A partir du 50è km l’envie n’y était plus, la fatigue, la démotivation de voir les stats baissées… coup dur jusqu’au 90è km où je retrouverai à nouveau Vincent qui m’avait doublé dans les tous premiers kilomètres du parcours. Mentalement cela me fait du bien et me redonne du baume au coeur pour aller enchainer sur la course à pied.

Retour au parc à vélo avec un chrono de 3h11 pour 97km et 1600m de D+. Cela donne une vitesse moyenne d’un peu plus de 30km/h, c’est pas trop mal diront certains… côté classement j’ai perdu une quarantaine de places.

Après une transition éclaire en 1’20 maintenant place à la course à pied. C’est plat, je pars sur une allure de 15km/h, rapidement stoppé par une série d’escaliers! Ah oui c’est vrai que j’avais oublié que le parcours course à pied c’est un mix de trail / plage / escaliers et un peu de route, le tout avec 300 de D+.

Heureusement les paysages sont justes MA-GNI-FI-QUES ! Le soleil brille de tous ses rayons sur la mer bleue turquoise, les passages dans la pinède sous les pins sont extra! Le premier tour à pied (sur les 3) se passe bien, le 2è tour je suis un peu dans le dur, le 3è je m’éclate! Je suis heureux d’être là, j’ai la banane et je profite de ce dernier triathlon de l’année.

Je finirai par franchir la ligné d’arrivée qui se situe sur le port de Bandol, à côté de gros yacht, au bout de 5h15 d’effort et à la 44è place (sur un peu plus de 400 participants). Je suis 10è de ma catégorie. Un résultat plutôt satisfaisant compte tenu du déroulée de ma course.

Maintenant que ma saison triathlon est terminée, plus que deux petites courses à pied au programme avec le Trail des Plages ce dimanche (qui n’était pas prévu) puis les 10km de La Provence à la mi-Novembre.

Un grand merci à l’organisation du triathlon de Bandol, c’était top! Merci à Denis et à Tintin pour les photos. Les nombreux bénévoles très souriant, les forces de l’ordre et sécurité tout le long du parcours pour nous permettre de pratiquer notre passion dans d’excellentes conditions ainsi que mes partenaires.