Cela devait être ma course de fin de préparation pour l’Ironman de Nice qui se tient 15 jours plus tard. Après deux semaines de charge, ayant eu une course de natation une semaine auparavant à Vitrolles (récit ici), tout en étant fatigué; je ne m’attendais pas à performer… et pourtant!


Tout commence la veille du triathlon où le coach me pose une séance run d’1h30 ! Avec 18km à pied la veille d’un triathlon, et sans avoir l’opportunité de me reposer je me suis dit que j’allais souffrir dès les premiers coups de pédale. En plus le coucher à 00h30 et un réveil 5h plus tard n’allait rien arranger…

Etonnement je me réveille tout doucement dans le parc à vélo, l’ambiance du club XTriathlon est au top, ça me plonge dans le bain. Qu’importe le résultat du jour, le chrono, le classement ! L’essentiel sera vraiment de se faire plaisir et de caler les derniers petits réglages pour l’Ironman de Nice.


Il est 7h40, je pars m’échauffer puis direction la ligne de départ. Cette année la nouveauté est de partir en rolling start. Même si je n’apprécie pas ce type de procédure ça offre aussi l’avantage d’avoir un chrono juste, et de partir en premier rideau. Ce dont je ne me prive pas puisque je suis parmi les premiers à m’élancer juste après le sas préférentiel.

Moins de 200m après la ligne de départ j’aperçois déjà des « bonnets oranges » (les pros) qui se trouvent à quelques dizaines de mètres devant moi… je me cale dans les pieds et suit le rythme.

Passage de la première bouée sans avoir été dans le dur, peut être un peu trop « mou » même?

Arrivée au passage de la seconde bouée avant de retourner vers la plage pour T1. Comme tous les ans, avec le soleil en pleine tête, c’est impossible de savoir où il faut aller! Je suis bêtement les pieds devant moi… avant qu’un kayak ne viennent nous attraper pour nous indiquer la bonne direction. Bilan un écart, de la distance à nager en plus, donc du temps de perdu, surtout que je me fais lâcher par les autres nageurs qui relancent trop fort 🙁


Arrivée à T1 ma montre indique un peu plus de 1700m parcourus en presque 30′, ce qui habituellement est mon chrono pour 1900m! Je file à mon vélo et part quelques mètres derrière mon collègue de team Vincent.

Le parcours vélo je le connais par coeur! Aller-retour vers l’escale Borély, montée de Luminy puis la Gineste, demi-tour après Carpiagne puis retour direct au parc à vélo.

J’avais décidé de bien montée jusqu’au col de la Gineste puis de faire le retour sur des allures plus cool afin de faire une belle course à pied.

Tout c’est passé comme convenu avec beaucoup de plaisir dans la descente de la Gineste avec une petite pointe à 70km/h. Le tout avec une météo nuageuse, légèrement ventée et donc avec des températures agréables (pour nous les sudistes).

De retour à T2 j’arrive en même temps qu’Audrey Merle, après un changement de chaussures rapide nous sortons quasiment ensemble du parc et je vais pouvoir partager mes foulées avec Audrey pendant 7,5km, juste derrière son vélo ouvreur. C’est assez agréable comme conditions de course 🙂


L’allure tenue est plus que surprenante puisque ça tourne aux alentours des 15km/h sur les 5 premiers kilomètres.

Au passage du deuxième tour j’aperçois Vincent juste devant moi. En difficulté il ne pourra pas s’exprimer pleinement sur la partie pédestre, dommage.


Passage des 7,5km et la fameuse « montée du pullman ». Pour éviter d’exploser je lève le pied, c’est à ce moment que je vois Audrey Merle me devancer de plusieurs foulées.

En haut de la côte une trentaine de mètres nous séparent. J’essaye, sans succès, de combler cet écart sur les 3 km restant.

Les derniers kilomètres du parcours sont un mélange d’adrénaline, de bonheur, de douleurs. Je fais mon maximum pour faire un beau classement, mais je ne double plus personne malgré que je sois à plus de 15km/h 🙁

Qu’importe, à moins de 200m de la ligne d’arrivée je suis seul, alors je lève le pied et prend le temps de savourer cette arrivée après une course qui s’est déroulée comme je le souhaitais.

Quelques minutes plus tard, grâce au suivi live, j’apprends que je suis 34è scratch (31 sans compter les femmes ce qu’indique la photo ci-dessus). Le tout en 2h25. 🙂

Merci à toute la team XTriathlon, c’était top cette course et cette ambiance!

Bien content de cette course, les petits réglages fait ces dernières semaines portent leurs fruits. Tout ceci est de bonne augure pour Nice dans moins de 15 jours maintenant…

Un grand merci à l’organisation, la sardinade à la fin c’est top! Les nombreux bénévoles très souriant et d’une gentillesse incroyable, les forces de l’ordre et sécurité tout le long du parcours pour nous permettre de pratiquer notre passion dans d’excellentes conditions  ainsi que mes partenaires.