Triathlon de Marseille 2016, en plein milieu de mes vacances et à domicile, pour cette seconde participation je souhaitais réaliser une belle performance… est ce que ce fut le cas?

Triathlon Marseille 2016 1
Avec un départ à 7h30, et donc un réveil très tôt à 5h du mat, me voilà dans le parc à vélo pour déposer mes affaires avec une tête de pas du tout réveillé!
Triathlon Marseille 2016 2
Contrairement à l’année dernière les conditions météo sont de la partie. A quelques minutes du départ il n’y a pas de vent et un grand soleil pointe le bout de son nez.

Après un échauffement à terre par un footing très souple, je file enchainer par quelques longueurs dans une eau qui a été mesuré à 23,9 degrés (donc la combinaison est autorisée).

A 7h30 tapante le départ est donné! Comme il n’y a pas de différentiation entre les pros et les groupes d’âge, je fais parti de la première vague à s’élancer dans les eaux claires des plages du Prado.
Triathlon Marseille 2016 3
Ça part très vite (pour moi) sur les 500 premiers mètres avec une allure moyenne de 1’30/100m. Je décide de lever un peu le pied sur le dernier kilomètre afin de ne pas me mettre dans le rouge pour la suite.
Triathlon Marseille 2016 4
Comme l’année dernière, pour retourner sur la plage nous nous retrouvons avec le soleil en pleine face, ce qui rend l’orientation difficile… d’autant plus qu’au final le parcours natation se rapproche plus des 1800m que des 1500m habituel pour un format M !
Triathlon Marseille 2016 5
Une fois dans l’aire de transition, qui a été rallongé par-rapport à l’année dernière, c’est rapidement que j’enlève ma combinaison, enfile mon casque et file vers la sortie pour arpenter la montée de la Gineste que je connais si bien.
Triathlon Marseille 2016 7
Dès les premiers mètres ça part vite, je me retrouve seul pour attaquer la montée… avec le vent qui m’arrive de face cette année! Dans chaque virage où je me retrouve exposé aux rafales de vent je dois me mettre en danseuse pour « rester dans le rythme ».
Triathlon Marseille 2016 6
Je reste assez prudent sur les premiers 20 kilomètres avant de ma faire plaisir pour le retour au parc à vélo, notamment avec la descente de la Gineste à plus de 56km/h de moyenne! 😉
Triathlon Marseille 2016 8
De retour à T2 je file comme un éclair pour un 10km de course à pied enflammé, dans tous les sens du terme! Déjà car il commence à faire bien chaud, il n’y a pas l’ombre d’un nuage, pas d’arbre, et le goudron renvoi toute la chaleur dans les jambes! Secondo, je suis parti sans chaussette, et au bout de plusieurs kilomètres des ampoules commencent à se manifester. 🙁
Triathlon Marseille 2016 10
Parcours splendide sur la Corniche Kennedy, en bord de mer, il s’agit de 2 boucles à faire ce qui est une bonne occasion de se (re)croiser entre concurrents et donc de juger des écarts.
Triathlon Marseille 2016 11
Encore une fois je pars prudemment sur les 5 premiers kilomètres avant de me retrouver dans la foule en délire qui accueille les arrivants à vélo, le départ de la course à pied, le passage pour entamer la seconde boucle de course à pied et enfin la finish line! Du coup je prend un bon coup de boost pour en terminer avec ces 5 derniers kilomètres!
Triathlon Marseille 2016 9
La finsihline approche rapidement et je m’aperçois que la partie pédestre est elle aussi un peu plus longue que prévue! J’en termine avec un chrono de 2h24, c’est au final 2 minutes de plus que l’année dernière… mais je suis à la 41è position scratch cette année contre 107è il y a un an!
Triathlon Marseille 2016 12
En conclusion de ce triathlon de Marseille 2016, je suis content d’y avoir participé, l’organisation est très bien. Néanmoins je suis un peu déçu d’avoir des distances rallongées en natation et en course à pied (difficile de battre son record perso dans ces conditions!) ainsi que sur le ravito vélo en haut de la Gineste qui ne contenait que de l’eau c’est vraiment pas top avec la chaleur qu’il y avait! Coté classement je suis satisfait de ce résultat qui montre les progrès réalisés depuis un an.
Triathlon Marseille 2016 13

Un grand merci à l’organisation, les nombreux bénévoles très accueillant et d’une gentillesse incroyable, les services de sécurité ainsi que mes partenaires. Crédit photo @Trimax et @Thierry Mailhes.