J’y allais avec un mélange d’appréhension et de fatigue, j’en suis reparti très heureux. Voici dans les prochaines lignes mon compte rendu du triahtlon M de Cassis 2016, une magnifique clôture de saison!

Lorsque j’ai échanger avec mon coach Guy Hemmerlin quelques jours avant la course, il m’a indiqué qu’étant en pleine semaine de charge pour ma préparation marathon de Novembre, j’arriverai fatigué sur le triathlon, surtout en ayant fait l’aquathlon la veille! Chose que j’ai accepté sans problème car j’allais sur cette course pour me faire plaisir, clôturer ma saison sous le beau soleil cassidien, et sans pression du résultat.

A quelques heures du départ, ma seule crainte était les conditions météo qui prévoyaient du vent et des températures inférieures à 10 degrés… Pas terrible!

Dimanche matin, réveil à 7h pour un départ à 9h. Il fait une petite quinzaine de degrés, c’est déjà mieux que ce qui était annoncé et le vent n’est pas trop fort.

A 8h30 je rentre dans le parc à vélo. Comme il est à l’abri du vent et légèrement au soleil, et ben il fait bon! Je décide de m’habiller léger avec juste mon top de vélo SKINS. Je rajoute juste un cache nez à T1 pour me couvrir la gorge et éviter d’attraper froid lors des descentes de la partie vélo.

Il est 8h55, le départ sera donné dans 5 minutes et je suis impatient de me retrouver dans l’eau (en fait la température de l’eau étant à 22 degrés il y fait meilleur que dans l’air).
triathlon-cassis-2016-nat
Boom! Coup de pistolet et c’est partit pour mon dernier triathlon de la saison!!! Bizarrement les 100 premiers mètres sont beaucoup plus cool que lors de l’aquathlon de la veille. A part prendre quelques coups sans conséquences j’arrive à rapidement à placer ma nage et à me caler dans les bons pieds.

Sorite à l’australienne, un coup d’oeil rapide sur le plan d’eau pour découvrir que je dois être pas si mal au niveau du classement. Encourageant pour la suite! Le deuxième tour de natation je le fais presque seul car celui avec qui je nageais est partie sur la mauvaise bouée… d’où l’importance de bien savoir s’orienter.

A la sortie de la partie aquatique je découvre avec surprise que je suis 24è! Cool! Je file à T1 et je suis très cool… je prend le temps d’enfiler mon cache nez, allumer mon GPS, ranger ma combinaison, un vrai papy!
triathlon-cassis-2016-sortie-natation
Ensuite vient la partie vélo, Cassis offre un parcours magnifique mais très exigeant avec plus de 800m de dénivelé positif sur 44km. Je quitte T1 avec un groupe de coureurs, nous parcourons environ 3km ensemble puis après c’est le no man’s land pendant près de 35km! Oui personne! Heureusement qu’il y avait des arbitres de temps à autre sur leurs motos pour me ramener dans la course car parfois je me laissais un peu trop allé au point de me retrouver bien trop bas au niveau cardio, en gros je poussais pas trop sur les jambes, je rêvassais!

Ce n’est qu’au demi tour où j’ai pu commencer à prendre conscience du classement et de ce qui se passait devant. A mi parcours du vélo, je suis bien dans les 30 scratch, mais certaines filles sont dedans, et comme elles sont parties 10 minutes plutôt que les hommes le classement n’est pas tout à fait juste.
triathlon-cassis-2016-velo
Ce n’est que vers la fin de la partie cycliste que je retrouverai une concurrente (la quatrième fille au final), nous faisons les 2 derniers kilomètres ensemble pour rejoindre T2.

Entrée au parc à vélo, je rejoins mon emplacement, pose mon vélo, j’enfile mes chaussures et attrape mes affaires pour m’élancer vers les 10km de course pied quand soudain… un arbitre m’attrape et me demande de m’arrêter! Etant surpris car je me ne sais pas quelle est mon erreur, je l’écoute.

Rien de bien grave, il ne fallait pas que j’enlève l’attache de mon casque avant d’être à mon emplacement de vélo. Pas de pénalité donc tout va bien, juste quelques secondes de perdues.
triathlon-cassis-2016-depart-cap
Maintenant dernière partie de ce triathlon, la course à pied! Dans ma tête je pars en me disant que dans 45 minutes maximum se sera finit. Heureux d’en finir, mais aussi triste de me dire que le prochain triathlon se sera en 2017…
triathlon-cassis-2016-cap-2
Ayant eu quelques pépins gastriques sur mes derniers triathlons, je décide de partir « cool » pour augmenter le rythme au fur et à mesure. Le plan est respecté à la lettre et le fait de me retrouver au milieu du public, des bénévoles, ainsi que de tous les autres coureurs me motive à bloc pour finir en beauté! Aucune douleur, un grand soleil, un classement encourageant sur les deux premières parties… je me sens poussé des ailes et je vole vers la ligne d’arrivée (sauf dans la montée ci-dessous!).
triathlon-cassis-2016-cap-3
Passer sous l’arche d’arrivée à Cassis c’est toujours un moment magique, l’emplacement est encaissé vers la page du Bestouan, c’est tout petit, c’est mimi! 🙂
triathlon-cassis-2016-finish
Alors quand je passe la ligne et que j’entends que je suis dans les 25 premiers c’est une grande joie qui me saisie. Je venais sur cette course sans objectif, juste pour le plaisir, et je termine au final 24è sur 409 finishers alors que l’année dernière j’avais finis 42è! Les progrès sont donc bien là!

Le chrono final est de 2h39 avec pour chaque disciplines:

  • Natation (1750m réel) : 28′
  • Vélo (44km) : 1h27
  • Course à pied (10km) : 41’47

L’après course est aussi l’occasion de rencontrer et échanger avec de grands champions et championnes, c’est un vrai plus à Cassis!
arrivee-cassis-sudrie
arrivee-cassis-belaubre-morel

Maintenant cap sur ma préparation marathon pour Salon de Provence qui se tiendra le 13 Novembre prochain, c’est le dernier objectif de ma saison 2016. Ensuite se sera un peu de repos avant de partir en préparation pour 2017…

Un grand merci à l’organisation des Sardines Triathlon, les nombreux bénévoles, les habitants pour leurs encouragements, les services de sécurité ainsi que mes partenaires. Crédit photo aux Sardines Titus Triathlon, merci!