C’est presque devenu une course obligatoire de début de saison, le semi-marathon du RunInMarseille ! C’est la quatrième fois que j’y prends part, et cette année avait un gout particulier puisque j’avais une revanche à prendre sur mon chrono de l’année dernière.

Nous sommes le vendredi 16 Mars 2018 et ma préparation hivernale c’est très bien passée, notamment avec un bon résultat à la fin Janvier sur le trail de la Panoramique de Carnoux en Provence.

La météo nous annonces un week-end frais, c’est le dernier de l’hiver alors rien de surprenant, jusqu’à ce que des averses de grêles recouvrent totalement les routes. Impressionnant, ou inquiétant à quelques heures de la course.

Heureusement nous sommes dans le sud et le soleil du lendemain fera disparaitre toutes les traces de neige rapidement. Je peux aller chercher mon dossard sans encombre et reste confiant pour ma course du lendemain car seul le vent pourra venir me perturber.

Me voici dimanche matin, et comme tous les jours de course, le réveil est difficile. Heureusement la météo est au beau fixe, grand soleil et léger vent.

Je me rends sur le Vieux Port de Marseille et suit le flot de concurrents qui se rendent à la consigne afin d’y déposer mes affaires.

Il est maintenant 8h, nous nous retrouvons avec toute la team XTriathlon pour aller nous échauffer et rejoindre la ligne de départ.

Mon objectif du jour est de passer sous la barre de 1h25 pour ces 21km. Pour y arriver c’est simple, il suffit que je cours à une moyenne de 15km/h, soit 4’/km. Reste à voir comment le cardio va se comporter à cette allure.

L’horloge tourne, 8h30 passé de quelques minutes, le départ est donné! Comme d’habitude ça part vite, et je cours aux alentours des 3’45/km pour me faire une place dans ce flot de concurrents.

Dès le deuxième kilomètres je me cale sur mon allure cible et j’essaye de maintenir le cap malgré les relances et un parcours légèrement en montée. Le cardio est correct et les sensations sont bonnes.

Me voici au dixième kilomètres, nous sommes dans le parc Borély, à ma montre le chrono est de 39’21, légèrement en avance par-rapport à mon objectif et c’est parfait compte tenu que le vent c’est légèrement levé et donc que les kilomètres à venir se feront face au vent.

Les kilomètres s’enchainent et physiquement tout va bien, par expérience j’avale un gel au 14è kilomètre pour ne pas avoir de coup de moins bien. Passage du quinzième kilomètres en 59’30, sachant qu’à 15km/h de moyenne il fallait que je passe en 1h tout pile au quinzième, je suis toujours dans les temps mais j’ai déjà perdu quelques secondes depuis mon dernier « check » du dixième kilomètres. Ce fichu vent !!!

Comme je l’avais pressenti un peu plus tôt, le vent se renforce, et devient même « chiant » avec des rafales pas très sympathique lorsque je suis à hauteur de la Corniche Kennedy. Malgré un paysage magnifique, une ambiance folle grâce aux musiciens et aux supporters, je n’ai pas le temps d’admirer le paysage.

Les kilomètres défilent jusqu’à l’apparition de la dernière petite montée avant de descendre sur le Vieux Port, d’en faire le tour pour enfin voir se dessiner la ligne d’arrivée au loin.

Je ferai le dernier kilomètre en compagnie d’un coureur pour qui c’était son premier semi-marathon et qui visait moins de 1h25. Pari réussi puisque nous franchirons la ligne d’arrivée en 1h24.

Je stoppe ma montre avant de lire mon chrono final qui est de 1h24’01 pour 21,26km parcourus. Presque 200m de plus que la distance officielle d’un semi-marathon! Au début je pensais à une erreur de trace GPS de ma montre, mais à la lecture des autres résultats sur Strava nous avons tous entre 150m et 200m de plus… un peu dommage que l’organisation a mal calculée la distance du semi.

Côté résultat je finis donc ce semi-marathon content d’avoir pu tenir mon objectif, franchir la ligne en 1h24’05 (temps réel) et 1h23’26 (au passage du semi sur ma trace Strava) et à la 64è place sur 5022 concurrents.

Maintenant que ce premier objectif de l’année est passé je peux mettre le cap sur l’Ironman 70.3 de Barcelone !

Un grand merci à l’organisation RunInMarseille! Merci aux nombreux bénévoles, les forces de l’ordre et sécurité tout le long du parcours pour nous permettre de pratiquer notre passion dans d’excellentes conditions ainsi que mes partenaires.