Ironman 70.3 Aix en Provence, cru 2017, une cuvée qui ne sera pas à marquer dans les annales! Tout comme le vin, il y a des millésimes qui ne sont pas à retenir. Cette course en fait partie.

Si vous suivez mes actualités, vous avez du lire au travers de mes derniers articles que je traine une blessure au niveau de la jambe depuis début Avril. Une blessure handicapante puisque j’ai été sur béquilles pendant une dizaine de jours, et donc dans l’incapacité de faire une séance de course à pied.

Ce n’est que début Mai que j’ai eu l’aval de mon médecin pour participer à l’Ironman 70.3 du Pays d’Aix… mais sans faire la partie pédestre. Un coup dur au moral car c’était un de mes objectifs de ce début de saison!

Je décide néanmoins de prendre le départ de la course, mais cette fois dans le cadre de ma préparation Ironman, en me rendant donc sur la ligne de départ sans pic de forme.

Nous voici dimanche 14 Mai 2017 sur la ligne de départ! Après les multiples allers/retours entre Marseille et Aix-en-Provence j’ai hâte de me lancer sur cette partie natation qui s’annonce plutôt lente.

Bilan à la sortie de l’eau un tout petit peu plus de 29 minutes et 22è de ma catégorie (et 138è au général). C’est exactement le même chrono que lors de mon dernier half à Dubai en début d’année.

Sauf que cette fois nous sommes en lac, il n’y a pas de sel dans l’eau, la flotaison n’est pas la même. Sortir avec un chrono similaire et bien plus frais physiquement me conforte dans les progrès réalisés ces derniers mois. Je suis content!

Lors de la première transition, je vais doucement! Je n’ai pas le droit de courir… alors je marche tranquillement pour aller récupérer mon vélo puis me diriger vers la sortie du bike parc. Mon pire chrono de T1, 5 minutes tout pile!

A l’attaque du bike les jambes répondent bien et ça attaque à plus de 300W sur les 5 premières minutes (soit environ 4,2W/kg).

Les premières difficultés arrivent, comme je sais que je ne cours pas derrière je n’hésite pas à envoyer les watts histoire de m’amuser un peu 🙂

Les kilomètres défilent à toute vitesse, je me sens bien. Je profite de la course et échange avec quelques participants.

Le col de Cengle pointe le bout de son nez, avec une portion chronométrée! Malgré l’envie de faire exploser les watts c’est à partir de ce moment que mes jambes vont montrer des signes de faiblesse. Dommage! Je grimpe le col de Cengle en 13 minutes, ce qui me classe 120è sur l’ensemble des participants. C’est plutôt pas mal!

Ensuite c’est une longue descente vers Aix-en-Provence afin de rejoindre la seconde transition. C’est aussi pour moi l’occasion de lâcher mes dernières cartouches pour doubler quelques concurrents.

Une fois dans les petites rues de Aix le classement ne changera plus, je rentre à la deuxième transition à la 152è place (sur un peu plus de 2000 participants) et 25è de ma catégorie. Le chrono vélo est de 2h39 soit 4′ de mieux que l’année précédente.

Mon Ironman 70.3 du Pays d’Aix s’arrête donc ici. Déçu de ne pas pouvoir enchainer sur la course à pied, mais aussi content d’avoir pu faire une belle séance d’entrainement en vue des prochains objectifs.


Les classements comme les chronos montrent une progression, ce qui est de bonne augure pour la suite.

Maintenant place à la récupération, et surtout j’espère la fin de ma blessure afin de pouvoir reprendre les entrainements sérieusement.

Un grand merci à tous les supporters, coachs, bénévoles, mes partenaires, et à l’organisation et les services de sécurité.

Rendez-vous à la prochaine course!